L’affiche compile un certain nombre de motifs récurrents des prises de parole effondristes. Autrement dit, l’affiche prend au sérieux les choix esthétiques des effondristes et pose la question : “est-ce là l’esthétique d'une certaine transition”. Faut-il croire que par ces formes les changements nous soient rendus sensibles ?

L’affiche reprend l’esthétique utilisée par le collectif N, invité du précédent séminaire, en faisant un état des lieux des différents concepts abordés dans l’équipe depuis sa fondation.

Affiche imprimée en gravure taille douce, la forme imprimante est gravée avec une découpeuse numérique. Le papier est recyclé à partir de mes déchets d'impression.

Échantillon du papier fait-maison.

Feuille rodoïd gravée avec une découpeuse numérique, un “cutter à commande numérique”.

Boue ou pâte obtenue après la macération, le broyage de feuilles et cartons de diverses origines.

Affiche embossée et “lettrée” à la main. Le texte adopte un ton plus épistolaire, moins formaliste et fonctionnel qu’à l’habitude.